CE QUI EST PRÉCIEUX ET CE QUI EST VIL (Jérémie15:19)

Ainsi parle l'Eternel !

Que de fois nous rencontrons cet avertissement qui veut dire : Ecoute. Quand Dieu parle, de grâce, taisons-nous et écoutons.

Par le Livre de Jérémie au chapitre15 verset 19, nous allons entendre ce que Dieu dit : « Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme ma bouche »

Séparer. Ce n'est pas toujours facile, quand il s’agit de choses touchant le spirituel. Mais nous pouvons facilement en comprendre le sens avec de simples comparaisons : ne séparons-nous pas les serviettes propres de celles qui sont sales ? Notre entendement humain est suffisant pour cela.

Dieu nous demande, et nous le pouvons, de séparer ce qui est précieux de ce qui est vil. Ce n’est pas impossible puisqu’II nous l'ordonne.

TOUT ce qui est précieux est de Dieu ; TOUT ce qui est vil est du prince du monde. Il va sans dire qu'il n'est pas question de mélanger les deux et de s'en accommoder ! Non. Il faut séparer, dit l'Eternel.

Cela veut dire que nous sommes, à nouveau, devant un choix, ce qui ne doit pas nous sembler étrange, car cela sera ainsi durant toute notre vie. Alors quand la chose se présentera, que faut-il faire ? Dieu le dit : Sépare.

Quand c'est le Seigneur qui unit deux choses ou deux êtres il s'agit de ne pas les séparer, c'est aussi un commandement. Mais quand c'est l'ennemi de Dieu et des hommes qui mêle le précieux au vil, alors pas d'hésitation : «  sépare ce qui est précieux de ce qui est vil. »

Le résultat de cette séparation, qui peut être parfois très pénible, douloureux, est cependant merveilleux car Dieu dit : « Tu seras comme ma bouche ». Ta bouche ne pourra plus émettre que des choses précieuses, car les viles sont séparées pour toujours.

La bouche parle de l'abondance du cœur. Si une fois pour toutes nous avons osé séparer ce qui est précieux de ce qui est vil, alors le Seigneur fera que notre bouche sera le canal par lequel coulera la Parole de Dieu, comme une source pure intarissable.

Qu'étaient les prophètes dont les Paroles nous réconfortent si souvent, nous avertissent d'autres fois, sinon des « bouches » qui transmettaient la Parole de Dieu « Tu seras comme ma bouche ».

Rarement on rencontre de nos jours, mais ne désespérons pas, des serviteurs de la Parole qui soient « comme la bouche de Dieu ».

Pour cela, n'hésitons pas à SEPARER ce qui est précieux de ce qui est vil.

Avez-vous remarqué à quel point, dans la Bible, chaque fois que Dieu ou Jésus parlent, ce n'est jamais ambigu mais parfaitement clair ? Parce qu'il n'y a pas mélange. Il n’y a que du « précieux » comme tout ce qui sort de la Bouche de Dieu.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos