CHEMINS DE DIEU (Actes ch. 7 et 8)

Instinctivement l'homme préfère les chemins où se pressent les habitants, plutôt que les routes désertes, surtout en notre défaillante civilisation qui facilite le travail des malfaiteurs là où les témoins sont absents.

Or Dieu choisit les chemins désertiques quand il veut parler en particulier à quelqu'un. Nous allons nous arrêter sur deux cas précis, qui ne sont pas uniques, et établirons par là qu'il est vain de contester les choix et les décisions de Dieu.

Au chapitre 7 du livre des Actes nous avons quitté Etienne qui va rejoindre son Seigneur Ressuscité, et c'est aux pieds d'un jeune homme nommé Saul que les témoins placent leurs vêtements. C'est ce même Saul qui « avait approuvé le meurtre d'Etienne » (ch.8/1). De lui nous reparlerons plus loin.

Nous sommes maintenant sur le chemin choisi par Dieu pour une rencontre mémorable que va faire le Surintendant des trésors d'Ethiopie (8/27) avec Philippe à qui le Seigneur dit (8/26) :

« Va sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert ». Il y a un autre chemin, celui qu’empruntent les voya­geurs habituels.

« Celui qui est désert ». Là, va avoir lieu une conversation, sans témoins, entre Philippe et ce haut dignitaire éthiopien, dont le résultat est précisément celui dont l'Apôtre est chargé : annoncer que Jésus est Celui que, sept siècles auparavant, le Prophète Esaïe avait prédit au chapitre 53 de son livre : Jésus.

Voici le premier Ethiopien de l'Histoire du Christianisme qui naît d'eau, par le baptême, sur un chemin désert.

Nous allons rejoindre l'autre chemin désert, celui qui va de Jérusalem à Damas en Syrie. Là, une autre rencontre va se faire entre le Seigneur vivant et celui qui avait approuvé le meurtre d’Etienne (8/1). « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » ...

Seuls sont témoins de l'évènement et de cette « conversation » entre Dieu et un homme qui a du sang sur les mains, ceux qui accompagnent Saul, le chemin est vide d'autres passants.

Dieu ne cherche pas à rassembler des foules quand Il veut parler. Il fait juste le contraire des hommes... C'est toujours dans un tête-à-tête intime que se produisent les plus retentis­santes conversions !

Connaître les chemins désertiques, est-ce souhaitable ?

C’est PLUS que cela : c'est le seul lieu où la Voix de Dieu est audible quand Il appelle, et à laquelle chacun doit personnellement répondre.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos