IL FAUT QU'IL CROISSE, ET QUE JE DIMINUE (Jean 3 : 30)

Les Lois de Dieu sont immuables. Il suffit de voir comment le jour se lève, comment il croît, et comment en même temps, la nuit cède ; c'est la plus élémentaire des preuves qu'il ne peut y avoir croissance sans diminution. C'est la loi de la nature.

Si nous sommes attentifs aux œuvres de Dieu dans sa nature, nous ne tardons pas à remarquer que des Lois analogues existent dans le domaine de l'Esprit.

En son temps, celui qui proclamait : « Il faut qu'Il croisse et que je diminue », le baptiseur Jean, a bien compris que, telle la nuit disparait quand le soleil se lève, son ministère avait une fin pour que celui de Jésus monte à l'horizon.

Soyons des observateurs attentifs : Dieu parle, il faut l'écouter. Il montre, il faut regarder. Qui peut changer un iota à l'ordre de la nature ? En hiver, nous sommes impatients de voir le jour paraître, et nous trouvons ces minutes interminables, mais qui peut forcer la Main du Créateur ?

Cette Loi est à appliquer à notre vie, non en théorie mais en pratique réelle. Aussi longtemps que « moi » j'occupe le terrain, Dieu ne peut prendre la place : Il faut que « je » diminue pour que « Lui » paraisse.

Quelle belle leçon quand elle est énoncée et que sans peine nous l'appliquons aux autres ! Seulement avant les autres il y a nous. Jean a totalement disparu quand Jésus a pris sa place. Il n'était là que pour préparer le chemin, aplanir les bosses, combler les creux, et Jésus emprunta une route déblayée.

L'image du blé est aussi claire et peut nous aider : d‘abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l’épi.

De même que le matin nous regardons le lever de l’aurore qui nous paraît paresseux et bien lent, le blé aussi prend son temps.

Une chose après l'autre.

Dieu n'agit pas comme les magiciens, qui utilisent le mensonge, Dieu est Vérité. Le jour succède à la nuit, et cette Horloge divine nul ne peut la détraquer.

Il en va de même pour l'assimilation des Vérités bibliques : nous comprenons un peu, puis davantage et enfin totalement... quand le Temps du Seigneur a fait son œuvre en nous.

Quel bonheur le jour où nous pourrons dire : « J'ai terminé ce que Tu m'as donné à faire : Tu peux venir Seigneur dans ton champ, la place est libre pour Toi.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos