IMITATEUR OU IMITATION (1 Corinthiens 11:1)

Un homme a pu dire selon 1 Corinthiens chapitre 11 au verset 1 : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. »

Cet homme avait atteint le degré d’humilité voulu pour pouvoir prononcer de telles paroles !

Nul homme, s’il n’a reçu l’Esprit pour comprendre le langage de l’Esprit, ne pourra saisir ce message.

Ces deux mots du titre de notre entretien : « Imitateur ou Imitation » se ressemblent comme des frères jumeaux, et cependant ils sont aux antipodes…

Imitateur, oui ! Imitation, jamais !

Au fait qu’y a-t-il à imiter ? Plus justement : QUI devons-nous imiter ? « Christ, modèle unique »

Il est superflu de souligner que les Imitations existent en quantité innombrable ! Ne parlons pas d’elles, elles ne présentent aucun intérêt, sinon de souligner l’écart entre les deux : il y a le vrai, et le faux.

Même en ce siècle où pour trouver du « vrai » il faut beaucoup chercher parmi la multitude des « imitations », il existe des lois républicaines qui sanctionnent les faussaires… Et Dieu, le Juste Juge, qui voit et sait tout, ne garde pas le silence.

Si le Seigneur, qui connaît le fond réel des cœurs, appelle l’un de nous à ce que Paul a pu vivre : être un Imitateur du Christ, sachons bien que c’est par pure grâce, elle ne s’explique pas, elle se reçoit en toute humilité.

Aucun autre écrivain sacré n’a osé dire ce que Paul dit. Il est une explication, c’est que s’il est vrai que le chemin pour parvenir à être un Imitateur du Christ est des plus épineux, on n’y trouve que des volontaires.

Christ, le Modèle parfait ! Mais c’est Esaïe 53 qui nous le présente : « Homme de douleur, habitué à la souffrance…. »

Voulons-nous entrer dans ce chemin ? « Veux-tu être guéri ? » demande Jésus au malade. Quelle question ! Quel malade ne le voudrait pas. « Veux-tu être un vrai disciple ? » demande Jésus. Attention, avant de répondre, calculez le coût…

Oh, l’issue est glorieuse, mais le parcours difficile. Difficile, mais non impossible, car il suffit de ne pas détourner les yeux du Modèle, de le fixer sans interruption, pour piétiner tous les obstacles et broyer les épines.

Quel éclat que celui du diamant, et pourquoi consentir à n’être qu’une vulgaire Imitation…qui ne conduit à rien, qu’à l’illusion et à la tromperie d’autres Imitations qui nous prendront pour un diamant, alors que vous ne serez que l’imitation ! Que Dieu nous aide, Lui le Modèle.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos