JESUS-EMMANUEL (Matthieu.21 : 23)

Je ne me lasse point de vous écrire les mêmes choses, dit Paul à ses correspondants... et pourquoi devrait-il dire autre chose ? Pour plaire à ses auditeurs ou lecteurs ? Pour se mettre au goût du jour ?

Il y a certaines vérités qu'il faut répéter sans cesse, n'étant pas populaires elles lassent ... Tant pis ! En voilà une : il faut lire la Bible en toute humilité, sachant qu'un point ou une virgule a sa signification, combien plus un mot.

Il s'agit non de deux mots mais de deux NOMS, dont nous allons nous préoccuper : Jésus, Emmanuel.

Je sais bien que spontanément les « biblistes » diront : c'est la même signification, Jésus voulant dire « Sauvera son peuple », et Emmanuel : « Dieu avec nous ».

Tiens, tiens ! Ce n'est pas du tout la même chose. Voici comment il faut lire la Bible : ne pas s’y habituer !

Quand j'ai relu pour la centième fois ce texte, pourquoi le Seigneur a-t-il fixé mon attention autrement que d’habitude ? L'habitude !! Oui, d'habitude, je comprenais comme tout le monde : les deux Noms signifient la même chose. La même personne oui, la même chose : non.

Prenons le temps de relire en totalité les versets 21 et 23, l'un après l'autre, et nous allons y trouver la raison pour laquelle notre Seigneur porte, en effet, deux Noms différents.

Le verset 2I nous rapporte ce que l'Ange dit à Marie : « TU Lui donneras le Nom de Jésus (Yéchoua en hébreu) = Dieu sauve.

L'accent est à mettre sur le mot « TU », il s'adresse à la mère. Elle a obéi à l'ordre transmis par l'Ange, et durant toute sa vie terrestre Jésus portera ce Nom. Encore aujourd'hui pour vous et pour moi, Jésus est notre Sauveur.

Le verset 23 dit : « ON lui donnera le Nom d'Emmanuel ». Ce texte est la répétition de l’annonce prophétique d'Esaïe 7/14. Il n'y a pas de contradiction entre la prophétie et la réalité.

ON signifie le peuple d'Israël. Qu'a dit le peuple contempo­rain de Jésus : Dieu est notre Père ! Dieu est avec nous !

Ce faisant, le peuple rejetait « le Dieu qui Sauve » (Jésus) ce qui aurait été admettre que le peuple avait besoin d'un Sauveur, donc qu'il était perdu.

C'est cela qu'a refusé le peuple et qu’il continue dans sa grande majorité à refuser, jusqu'à ce que l'heure vienne où Jésus-Emmanuel sera enfin l'Un et l'Autre : un seul et même Dieu qui sauve et qui devient ainsi pour tous : Dieu avec nous.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos