LE PARFAIT PÉDAGOGUE (Matthieu 6:11)

 Qui peut le mieux nous enseigner, sinon Dieu Lui-même. Sa première leçon se trouve au début de la Genèse. Une simple lecture nous voile le but poursuivi dès l'origine par Celui qui est la Sagesse même.

Comment cela se présente-t-il ? Un homme, tiré de la terre, formé par Dieu Lui-même, est placé dans un lieu où il peut jouir de TOUT.

Ce Lieu est un jardin qui fournit à l'homme tout ce dont il a besoin pour vivre sans aucun effort, sans qu'il ait à se fatiguer. Il n'a qu'à cueillir les fruits des arbres qu'il n’a pas plantés et qui lui donnent généreusement ce qu’il désire.

Une fois ce sera une grenade, un autre jour une orange le séduira, le lendemain ce seront de rouges cerises qui le régaleront !

Que veut dire ceci ?

Qu'il a tout reçu gratuitement, sans effort, pas peu à peu, mais tout à la fois. Et quel usage en a-t-il fait ? Il a tout gâché et tout perdu.

Quoi ? C’est cela qu'a fait Dieu, Celui que j'appelle le parfait Pédagogue. Ne savait-Il pas que tout donner d'un coup conduirait l'homme au désastre qui eut lieu ? Bien sûr, Il le savait. C'est la première leçon qu'Il nous donne en Son Livre.

Avez-vous déjà remarqué que les enfants qui sont comblés dès le départ de tous les biens de la terre, ne sont capables que de les dilapider. Ces « fils à papa », comme on les appelait jadis, n'ont pas fourni de génies, bien au contraire. Et l'on a vu souvent de laborieux fils de prolétaires devenir des exemples de courage persévérant. Ils sont la preuve que la première Leçon de la Genèse a un sens profond.

Dieu dispense à ses enfants, jour après jour, la ration qui convient à leur développement. Il ne nous donne ni toute la connaissance, ni toute la puissance, mais Il dose, dans sa sagesse infinie, nous montrant, du même coup, comment donner à nos enfants ce qui convient selon leur âge spirituel.

II n'y en a qu'UN auquel le Père a TOUT donné, c’est à Son Fils unique. Contemplez la vie terrestre, humaine, de Jésus : Il a, en tout, reçu le maximum, la totalité. Mais Lui seul a fait fructifier tous les dons, comme son Père le voulait !

Ne soyons pas pressés. Si Dieu nous donnait sur le champ tout ce qu'Il a donné à Jésus, nous risquerions de faire comme le premier Adam.

C'est peu à peu, jour après jour, que Dieu nous dispense notre Pain quotidien, car nous serions incapables de tout assimiler en une seule fois.

Patience….. Le Paradis est pour la fin, avec tous ses fruits délicieux.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos