NUL NE LE SAIT (Matthieu 24 : 36)

« Ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul ».

Dieu a son secret et, si même le Fils ne partage pas ce secret, qui sommes-nous pour prétendre savoir ? Quelle sagesse possède celui qui dit qu'il ne sait pas...

De quoi s'agit-il en l'occurrence ? Du jour et de l’heure de la venue en gloire de notre Seigneur. « Nul ne le sait » et justement, puisqu'on ne sait pas, ne devons-nous pas nous tenir prêts, comme un homme avisé qui averti, sans toutefois savoir ni le jour ni l'heure, attend.

Il y a une chose que nous ne pouvons ignorer, puisque Jésus l'a révélée : « Cette génération ne passera point que tout cela n'arrive » (v.34)

Quelle insouciance, quelle imprudence, plus que cela : quelle INDIFFERENCE que celle de certains chrétiens, en notre génération témoin des signes qui s'accomplissent sous nos yeux, et qui ne vivent pas dans l'attente de l’instant où I’Avènement va se produire ?

Indifférence. Ce mot exprime tristement et précisément : manque d'amour. Je ne sais ni le jour ni l’heure, mais je SAIS, puisque Jésus l'a dit, que ce sera durant la génération-témoin des signes annonçant Sa venue, et je resterais indifférent tout en prétendant que j'aime le Seigneur ?

La Trompette, la dernière, n'est pas loin de faire retentir le son final que l'on peut aussi accompagner des mots :

« TOUT est accompli ». Que faut-il de plus, pour nous mettre en position d'attente, comme un veilleur sur le toit guettant les premiers rayons du soleil.

Tous les signes sont accomplis et malheur aux croyants qui attendent encore la venue de l'antéchrist. Il est là depuis longtemps, et n'attend qu’une chose pour déployer toute sa laideur : que les Elus qui veillent et attendent leur Seigneur soient partis.

Ce n'est que lorsque l'Esprit-Saint, qui habite en ceux qui l'ont reçu et conservé, quittera la terre, qu'en toute liberté, ne rencontrant que des « alliés » en ceux qui resteront pour la grande tribulation, l’antéchrist aura l’autorisation de Dieu pour accomplir son œuvre destructrice.

Il n'est pas nécessaire d'aller chercher l’incompréhensible des prophéties qui ne concernent pas notre génération, mais celle qui suivra. Le sceau du secret ne sera enlevé par Dieu que quand le moment sera venu. Il a dit à Daniel (12/4)  « Scelle le Livre jusqu’au Temps de la FIN »

Aujourd'hui, nous attendons Celui qui vient dans la gloire du Père!

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos