Confiance en Dieu

« Car nous ne voulons pas que vous l’ignoriez, frères : la tribulation qui nous est survenue en Asie nous a accablés à l’excès, au-delà de nos forces, à tel point que nous désespérions même de conserver la vie. Vraiment nous avons porté en nous-mêmes notre arrêt de mort, afin d’apprendre à ne pas mettre notre confiance en nous-mêmes, mais en Dieu qui ressuscite les morts » (2 Corinthiens 1 : 8-9)

Nous ne savons pas ce qui est arrivé à Paul pour le laisser si affligé et accablé au-delà de ses forces. Il y a eu beaucoup de suppositions à ce propos. Peut-être était-ce la tribulations qu’il subit en Asie, l’émeute à Ephèse, selon Actes 19, les problèmes dans l’Eglise de Corinthe, l’opposition à l’Evangile, ou bien des problèmes de santé, on ne sait pas. Et c’est peut-être mieux ainsi, parce que nous pouvons appliquer la réponse à cette affliction à tout ce qui nous arrive à nous autres, quoique ce soit.

La solution est de se confier en Dieu qui ressuscite les morts. Quand nous nous considérons comme morts, la solution est de se confier en Dieu qui ressuscite les morts. Quand il n’y a aucune solution humaine possible. Quand tout est perdu, quand il n’y a plus rien à faire, quand s’est envolée la dernière possibilité de salut, c’est notre consolation : Dieu ressuscite les morts.

Es-tu mort ? Ton mari (ou ton épouse) est-il mort ? Ton fils est-il mort (au sens figuré) Ton église est-elle morte ? Ton espérance est-elle morte ? As-tu une amie qui est morte ? Tes possibilités de faire ceci ou cela sont-elles mortes ? Alors mets ta confiance en Dieu qui ressuscite les morts

Au milieu de ta tribulation tu peux penser qu’il n’y a pas de solution. Mais si le Seigneur est la source de ta consolation tu vois cela d’un autre regard. Dieu est le Dieu de résurrection. Ne perds pas l’espérance. Quelle que soit la force de ton affliction, Dieu en sortira des bénédictions. En se référant à ce Dieu, Paul dit : «C’est Lui qui nous délivrera d’une telle mort, et nous avons en Lui cette espérance qu’Il nous délivrera encore » (2 Corinthiens 1 :10) Passé, présent et futur : c’est l’espérance de Paul. Dieu a toujours le recours de la résurrection dans Sa main.

La deuxième solution est la prière. «Vous-mêmes nous aiderez par la prière, afin que ce bienfait, obtenu pour nous par un grand nombre de personnes, soit pour un grand nombre un motif d’actions de grâces à notre sujet (2 Corinthiens 1 :11) Au milieu de la tribulation il y a la foi en ce Dieu de résurrection et la prière de mes frères en notre faveur. Nous n’avons pas besoin de beaucoup de prière pour que Dieu nous réponde, mais c’est pour que beaucoup de personnes puissent rendre grâce à Dieu.

Dieu entend la prière d’un seul, mais il vaut mieux que beaucoup rendent grâces à Dieu pour la réponse d’un seul. De cette manière Dieu reçoit plus de louange de la part de plus de personnes. Pour cela nous demandons la collaboration de nos frères dans la prière. Non pas pour faire plus de pression sur Dieu pour qu’Il réponde mais pour lui rendre grâces quand Il répond ! Dans l’affliction nous avons la foi et la prière, la combinaison permanente et Dieu répond ressuscitant les morts et reçoit les actions de grâces et les louanges de la part de beaucoup.

Ainsi, quoi qu’il arrive nous ne perdons jamais l’espérance.

V2BibleBooks 2010 - carte du site - contact - photos